Apprends-moi-le-paysage
http://www.apprends-moi-le-paysage.fr/article9.html
La mare dans le paysage
mercredi, 17 janvier 2007
/ Caue de la Seine-Maritime

Paysage

La mare s’inscrit dans un réseau hydrographique

La mare est un élément régulateur de l’écoulement des eaux pluviales du village, appartenant à un réseau hydrographique plus vaste : le bassin versant.

Elle connaît des hautes eaux hivernales et des périodes d’étiage en fin d’été qui dépendent du régime pluviométrique et hydrologique.

Ainsi, le choix de l’emplacement et le dimensionnement de la mare sont toujours le résultat d’une observation fine du contexte géographique local. La mare est toujours située sur le parcours naturel de l’eau : à mi-pente en coteau, au point bas des villages de plateau, dans une amorce de talweg ou à la naissance d’une vallée sèche.

Dans une exploitation agricole, l’organisation du bâti est liée à la présence de la mare. Un four et une grange présentent des risques d’incendie que la proximité de l’eau permettra d’éteindre. Autrefois, avant d’atteindre la mare, les eaux pluviales circulaient la plupart du temps dans des fossés enherbés qui jouaient un rôle de filtre naturel, notamment pour les éléments terreux véhiculés.

Pédagogie

Objectifs pédagogiques

Comprendre les différents mécanismes hydrauliques et propriétés physiques qui permettent la formation d’une mare. Mettre en évidence la relation qui existe entre répartition des mares sur le territoire et substrat géologique. Être capable de retrouver les rôles d’une mare en fonction de son positionnement dans le paysage.

Prolongements possibles

- Le cycle de l’eau.
- Les grandes propriétés des roches (et des matériaux).
- L’action de l’homme sur le milieu.
- Mise en place d’une mare pédagogique dans l’enceinte de l’établissement scolaire.

Matériel nécessaire

- Cartes topographiques et géologiques.
- Photographies et autres documents choisis par l’enseignant
- Roches récoltées pendant les sorties pédagogiques (argile, limon, craie, sable, marne...).

Déroulement de l’action

- Expériences mettant en évidence les phénomènes de ruissellement et de récolte des eaux
- Interprétation cartographique à partir des fiches et des cartes mises à disposition dans la malette ou autre support.

Propositions d’actions

Comment se forme une mare ?

- Le rôle joué par le relief

Étude de photographies de mares dans leur environnement - voir le portfolio - et étude sur des cartes IGN (positionnement des mares par rapport à la topographie) afin de découvrir le rôle joué par le relief dans la formation des mares.

Utilisation de modèles pour expérimenter le positionnement des mares dans le relief.

Réalisation par les élèves de différentes maquettes (pâte à modeler, polystyrène) pour mettre en évidence l’incidence du relief. Réalisation de coupes représentatives de mares.

Retrouver sur un fond de carte topographique : le positionnement de la mare, le cheminement suivi par l’eau.

JPG - 18.1 ko



Faire la relation entre les différentes représentations (plan, coupe, volume).

Le plan fourni peut être repris pour la réalisation d’une maquette.

Notions abordées : alimentation par le bassin versant, ruissellement, récolte des eaux, gravité, topographie, géomorphologie…

La nature des roches (substrat)

Comparaison de cartes géologiques, l’une présentant une région possédant un grand nombre de mares (le Pays de Caux), l’autre n’en possédant que très peu (ex : le Causse) afin de découvrir l’importance de la nature du sol et/ou du sous-sol.

Des expérimentations seront réalisées sur des échantillons de roches (sable, argile…) pour découvrir les propriétés physiques et chimiques de celles-ci par rapport à l’eau.

Observer le fond d’une mare asséchée

JPG - 95.1 ko

Retrouver le rôle joué par l’argile dans le fond de la mare. Rechercher les matériaux nécessaires à la réalisation d’une mare artificielle dans la cour du collège.

Notions abordées : perméabilité, imperméabilité, porosité…

L’intervention de l’Homme

Observation sur carte IGN 1/25 000 (au choix de l’enseignant) des différents emplacements des mares par rapport à l’habitat , analyse des photos présentant différents types de mares permettent de faire la relation entre l’existence des mares et l’intervention humaine.

À partir du plan de la ferme cauchoise ou brayonne (cf. fiches "Les clos masures" et "La ferme brayonne") étude de la place occupée par la mare au sein de l’exploitation et recherche des différents rôles qu’elle pouvait ou peut encore avoir aujourd’hui.

Dans le même but ; analyse des photographies de différentes mares - voir le portfolio - : mare prairiale, mare forestière, mare ornementale, mare publique…

Établir des comparaisons entre ces différentes mares (étude de leurs points communs, leurs dissemblances, en terme de localisation, rôle, végétation…).

Réalisations possibles : dessins, plans, coupes, tableaux comparatifs.

En déduire l’utilité pour l’homme, l’impact sur la biodiversité , la conservation des écosystèmes.

Effectuer une recherche de textes historiques portant sur la création des mares au début du siècle. Une enquête pourra être menée par les élèves, auprès de leurs grands-parents par exemple, et pourra faire l’objet d’un rendu écrit.

Le rassemblement de l’ensemble des hypothèses relatives à la formation d’une mare pourra donner naissance à un projet collectif de création de mare au sein du collège ou encore à une sortie sur le terrain (vérification grandeur nature).

Notions abordées : action de l’homme sur le milieu, écosystème, biodiversité