Apprends-moi-le-paysage
http://www.apprends-moi-le-paysage.fr/article7.html
Le Pays de Bray - les sources et les rivières
mercredi, 17 janvier 2007
/ Caue de la Seine-Maritime

Paysage

Dans le Pays de Caux les mares creusées dans les cours-masures sont aménagées pour être étanches et recueillent les eaux de pluie. C’est la seule source d’approvisionnement en eau pour les habitants et les animaux.

Dans le Pays de Bray, on rencontre souvent des puits et même des sources traversant des maisons construites à la limite de deux couches géologiques. Elles disposent généralement de deux caves, l’une sèche, l’autre humide avec une rigole qui conduit les eaux de la source à l’extérieur. Cette cave sert à la fabrication du fromage de Neufchâtel qui demande une humidité constante. L’eau des sources coule souvent vers des mares. Contrairement au Pays de Caux, le sol n’absorbe généralement pas l’eau.

Le nom de « Bray » est dérivé d’un terme celtique qu’on retrouve dans Brie, Brenne et qui évoque une terre humide, boueuse.

Implantation caractéristique du bâti :

- habitat diffus ou dispersé dans le fond de la boutonnière où l’eau affleure partout,
- villages sur les terrasses ouest et est, là où jaillissent les sources entre deux couches de craies marneuses,
- en périphérie, village rue de l’Aliermont et habitat type Pays de Caux, Vexin et Picard.

Points importants

L’eau dans le Pays de Bray est utilisée pour la consommation des habitants, pour abreuver les animaux, et il faut signaler une source qui a été exploitée et mise en bouteille à côté de Forges-les-Eaux. La présence de gisement de fer a donné l’idée d’utiliser l’eau comme énergie pour actionner des marteaux (les martinets) des forges. Forges est une station thermale de renommée depuis le séjour de Louis XIII et d’Anne d’Autriche. Les sources sont toujours en activité et ont permis à Forges de disposer aujourd’hui d’un casino.

Les tourbières

A quoi sert la tourbe exploitée ?
- Ce milieu comporte une faune et une flore très particulière. La sphaigne est une sorte de mousse archaïque qui s’accumule sur place et forme la tourbe. L’évaporation de quantités importantes d’eau forme un microclimat très froid la nuit (jusqu’à – 5° la nuit, même en été) et permet la présence d’une flore et d’une faune des pays froids du grand nord comme la canneberge et le petit papillon Boloria aquilonaris qui lui est inféodé. On trouve aussi dans ces milieux des plantes carnivores comme les droseras.

Bibliographie :

- Mallette pédagogique
Regards sur les paysages en pays de Bray
ACTPB-ED Médianes-novembre 97.

Pédagogie

Objectifs pédagogiques

Comprendre l’importance de l’eau dans la formation du paysage, son incidence sur l’implantation de l’habitat

Prolongements possibles

- Visite du Bois de l’Epinay et de ses sentiers écologiques à Forges les Eaux
- Visite d’une tourbière
- Visite de la ferme de Bray à Sommery.

Matériel nécessaire

Cartes IGN

Déroulement de l’action

Interprétation cartographique à partir de cartes IGN

Propositions d’actions

Étude cartographique
- Sur une carte du Pays de Bray, retrouver les rivières et les ruisseaux, les mares, les étangs, les marais et les tourbières.
- Rechercher les rivières principales du Pays de Bray et l’endroit où elles se jettent (cf carte du réseau hydrographique – fiche Les fleuves et les rivières).

- Tirer des conclusions sur la place de l’eau à l’échelle du paysage du Pays de Bray.

- Etudier la répartition des habitations sur le territoire, l’implantation des bourgs, leur relation aux sources et cours d’eau. Etablir des conclusions.

Analyse d’une photo

Retrouver dans le paysage proposé du Pays de Bray la présence de l’eau. Remarquer la particularité de la végétation qui souligne la présence de l’eau ; rechercher des explications.

JPG - 64.7 ko