La périurbanisation

par Sophie de Champsavin | Imprimer cet article Imprimer cet article
Chemin de progresssion : Accueil du site > Type de paysage


Paysage

Depuis les années 1970, la tendance des populations à quitter les zones rurales pour venir s’installer en ville s’est inversée. En effet, après s’être éloignées des centres-villes, les populations urbaines ont migré vers les périphéries des villes ce qui a conduit à un étalement urbain ou « périurbanisation ». Les habitats des citadins ont également progressé jusque dans les zones rurales autour des grandes villes, c’est ce qu’on appelle la « rurbanisation ».

Plusieurs causes sont à l’origine de ces migrations notamment le développement de l’automobile et l’amélioration des infrastructures de transport mais aussi le désir d’accéder à un logement individuel et à une qualité de vie meilleure. Ces dix dernières années, avec l’augmentation du prix des terrains, l’urbanisation s’est accentuée dans les communes plus éloignées des grandes agglomérations. Ainsi de nombreuses communes rurales voient croître leur dépendance aux pôles urbains en terme d’emploi. Dans les espaces périurbains et les zones rurales proches de la périphérie des agglomérations le paysage évolue : les nouvelles résidences s’implantent sous la forme de lotissements, cohabitent avec des territoires agricoles de plus en plus morcelés…

« Une périurbanisation ralentie

L’agglomération de Rouen-Elbeuf n’échappe pas à la périurbanisation qui touche toutes les grandes villes françaises. Massive dans les années soixante dix et quatre-vingt, la croissance des communes périphériques s’est ralentie entre 1990 et 1999. Au sein des soixante six communes, un léger rééquilibrage en faveur de la zone centrale autour de Rouen se dessine. Il est la résultante de plusieurs éléments distincts : le ralentissement de la construction de logements, le vieillissement des populations déjà installées en périphérie, le report de la périurbanisation vers des communes encore plus éloignées du centre et, plus positif, un certain retour au centre-ville de Rouen. »
Extrait du Schéma Directeur de l’agglomération Rouen-Elbeuf - 2001

Pédagogie

Objectifs pédagogiques

Identifier et comprendre l’espace périurbain, l’opposition villes/campagnes et ses principaux enjeux

Prolongements possibles

Recherches sur la désertification des campagnes Recherches sur la notion de cité dortoir Recherches sur les causes sociales à l’origine du phénomène de périurbanisation

Matériel nécessaire

Photos aériennes d’agglomérations (Rouen, Le Havre, Dieppe,…) Cartes, Photographies,…

Déroulement de l’action

En classe : analyse de cartes et de photographies, réalisation d’enquêtes, de synthèses. Au CDI, sur internet : recherches thématiques

Propositions d’actions

Quelle typologie d’espaces rencontre-t-on en zone urbaine, périurbaine et rurale ?

A partir de cartes d’aires urbaines de la Seine-Maritime, identifier les zones périurbaines et leurs composantes.

Sur les photos en vue aérienne de la ville de Fécamp retrouver les principaux espaces (ville centre, faubourgs, zones industrielles, zones portuaires, espace périurbain, espace rural)

JPG - 45.1 ko

JPG - 35.3 ko

Retrouver les fonctions principales de chacun de ces espaces (commerces, bureaux, zones résidentielles, espace agricole…)
Replacer quelques unes des photos suivantes dans les différents types d’espace définis.

JPG - 36.9 ko

JPG - 56 ko

JPG - 29.4 ko

JPG - 33.5 ko

JPG - 37.1 ko

JPG - 56.5 ko

Pourquoi les populations urbaines migrent-elles en périphéries des villes ?

Une enquête/ analyse pourra être organisée auprès des élèves afin d’établir leurs aspirations en matière d’habitat (habitat pavillonnaire, habitat en centre ville, installation en zone rurale…).
Pour chaque proposition un groupe d’élèves pourra lister avantages et inconvénients (transports, services, équipements, pollution…). Des recherches au CDI et sur internet permettront de compléter les données et d’appréhender les causes à l’origine du phénomène de périurbanisation. Un rendu collectif pourra être réalisé sous la forme d’un tableau récapitulatif.

La périurbanisation se lit dans le paysage

Chercher quels changements interviennent sur le paysage lors de la périurbanisation et quels problèmes peuvent être engendrés par celle-ci (disparition des terres agricoles, mitage du paysage, banalisation des espaces ruraux, développement des infrastructures de transport, …). Proposer des solutions pour limiter l’étalement urbain (densification de l’habitat,…)

A partir d’une série de photographies aériennes de 1947/1952 et actuelles (voire sur le site IGN géoportail pour les plus récentes), comparer l’occupation du sol sur un même site (en périphérie d’une agglomération et/où dans un espace rural proche d’une agglomération). Réaliser des cartes commentées à partir de ces photographies pour montrer les évolutions en terme d’urbanisation et de modifications intervenues sur le paysage (modification du parcellaire, disparition d’éléments végétaux ,…).



| Nos partenaires | Accessibilitè | infos légales | © Copyright 2007 - caue de la Seine-Maritime | site optimisé pour : firefox, 0 kB