Le cadre de vie

par Caue de la Seine-Maritime | Imprimer cet article Imprimer cet article
Chemin de progresssion : Accueil du site > Eléments du paysage


Paysage

La qualité d’un paysage doit être perçue de façon globale qu’il soit urbain ou rural, Il peut présenter une certaine qualité, ressentie différemment suivant le vécu de la personne qui le regarde.

Certains éléments perturbateurs ne doivent pas nuire à l’ensemble. Pourtant, un bâtiment disgracieux, une brèche dans une falaise, une couleur agressive peuvent rompre l’harmonie générale qui se dégage du lieu. C’est pourquoi la loi du 8 janvier 1993 vise à renforcer la protection des paysages remarquables comme celle des paysages plus ordinaires. Elle ne vise pas à les scléroser : l’urbanisation, les évolutions de l’agriculture et des programmes d’aménagement sont inévitables mais ils doivent être conduits en respectant une recherche de qualité et de diversité des paysages.

La loi a donc mis en place un certain nombre d’outils juridiques nouveaux, a renforcé l’obligation de prise en compte du paysage dans des procédures existantes (Plan d’Occupation des Sols, Zone d’Aménagement Concerté, permis de Construire) et a incité à des démarches partenariales comme les plans de paysage, les contrats de paysage et les labels.

Exemples d’actions
L’objectif d’un plan de paysage est de constituer un projet commun à l’ensemble des partenaires, exprimant une vision du devenir du paysage pouvant guider ces décisions d’aménagement.

Trois grandes étapes sont nécessaires pour les élaborer :
- comprendre et faire comprendre le paysage : Phases de diagnostic, d’analyse qui permettront de mettre en évidence les caractéristiques du paysage, ses points forts, ses éléments structurants.

- élaborer un projet, à l’échelle du territoire défini qui dégagera un parti d’évolution à la fois avec des objectifs de préservation et de dynamique.

- établir un programme d’actions avec la mobilisation de partenaires concernés (Etat, collectivités locales, acteurs économiques).

Exemple de traitement au droit de conteneurs en vue d’une meilleure intégration dans le paysage (documents CAUE).

« Toute intervention doit tenir compte au préalable d’une réflexion globale ».

« Le paysage est notre héritage. Il nous appartient de le préserver ».

Pédagogie

Objectifs pédagogiques

Comprendre que la qualité d’un paysage peut être améliorée Les exercices choisis permettront d’aborder :
- les actions de requalification d’espaces publics,
- l’intégration de petits équipements et de bâtiments agricoles.

Prolongements possibles

Visible d’un bourg où d’une ville ou un certain nombre d’aménagements a permis une revalorisation des espaces (exemple : commune de Massy).

Matériel nécessaire

Photos d’intervention, crayons…

Déroulement de l’action

Travail d’interprétation d’images.

Propositions d’actions

Aménagement d’une commune

A partir de comparaisons de photographies, repérer les éléments qui ont un impact négatif dans le paysage et retrouver les interventions de l’homme.

JPG - 126.1 ko

JPG - 38.3 ko

JPG - 22.3 ko

JPG - 41.8 ko

JPG - 20.1 ko

JPG - 39.5 ko

Rechercher dans le paysage proche du collège si des actions d’amélioration de ce type peuvent être menées.

Intégration de bâtiments agricoles

Sur l’illustration suivante représentant un corps de ferme, observer et noter si un ou plusieurs éléments semblent ne pas être en accord avec l’ensemble des bâtiments (couleur, matériau, forme).



| Nos partenaires | Accessibilitè | infos légales | © Copyright 2007 - caue de la Seine-Maritime | site optimisé pour : firefox, 0 kB