Les formes d’agglomération - la ville

par Sophie de Champsavin | Imprimer cet article Imprimer cet article
Chemin de progresssion : Accueil du site > Type de paysage


Paysage

Le paysage urbain résulte de l’organisation d’ensembles construits, de l’association de logements, d’activités et de commerces qui permettent à la vie sociale de s’épanouir. A l’origine d’une ville : un regroupement d’habitations autour d’un lieu de culte, avec une place centrale, un marché, une mairie.

La structure urbaine de la ville de Rouen reflet de son histoire

La ville de Rouen : à l’origine, une cité gallo-romaine qui s’est installée au nord d’un des grands méandres de la Seine. Confinée entre les collines et le fleuve, c’est sur la rive droite de celui-ci, entre deux vallées, celle du Cailly et celle du Robec, site naturel propice, que s’est installée la première cité. On retrouve les traces de cette cité dans l’existence de grands axes perpendiculaires (quadrillage) dont l’empreinte a résisté dans la structure actuelle de la ville.

Au moyen âge, le développement de la ville se traduit par quatre enceintes successives, symbole d’une cité sans cesse croissante. C’est à cette époque que sont édifiés les remparts. La constitution actuelle du centre historique de Rouen porte les marques significatives de cette période : vieilles rues étroites et tortueuses, densité de l’habitat…

Aux XVè et XVIè siècles, avec l’installation d’une population ouvrière les faubourgs se développent (Saint Hilaire pour la rive droite, Saint-Sever pour la rive gauche) ; la délimitation de la ville est alors quasiment définitive.

Au XVIIIè siècle de grands axes sont ouverts à l’intérieur de la ville (rues Thiers, Jeanne d’Arc). L’édification des usines va modifier le paysage des faubourgs où elles s’implantent, notamment sur la rive gauche du fleuve. Ce développement industriel se poursuit au XXè siècle. Pendant la deuxième guerre mondiale le sud de la ville sur la rive droite de même qu’une partie de la rive gauche est détruit. La période de « reconstruction » qui s’ensuit remodèle encore une fois le paysage de la ville. C’est également au XXè siècle qu’apparaissent les grands ensembles sur les plateaux jusqu’alors peu colonisés (Les Sapins, la Grand Mare).

Bibliographie :

Le paysage urbain – J.M. Loiseau, F. Terrasson, Y. Trochel – Ed. Sang de la Terre

L’agglomération Rouen Elbeuf F.J. Gay – Notes et études documentaires – La Documentation Française

Pédagogie

Objectifs pédagogiques

Comprendre à partir de la lecture de cartes que la ville est la résultante de développements successifs.
Découvrir que la ville est le témoin de l’histoire humaine, économique et technologique.

Prolongements possibles

Etude des formes urbaines de villes caractéristiques : Chicago, Elizabethville, Châtenay-Malabry, Le Vésinet…
Histoire industrielle de la ville de Rouen
Découverte architecturale de la ville de Rouen (ex : circuit métrobus)

Matériel nécessaire

Cartes IGN
Plans historiques et actuels de la ville de Rouen cf site rouen-histoire
Photographies du paysage urbain

Déroulement de l’action

Etude de cartes et de plans de la ville de Rouen Recherches bibliographiques sur l’histoire de la ville de Rouen

Propositions d’actions

Les élèves habitent-ils en ville ou dans un village ?

A partir de quel stade de développement peut-on parler de ville ? (nombre d’habitants, regroupement des activités, densité d’occupation de l’espace…) Rechercher les définitions de la ville (différences entre ville et village)

La localisation de la ville de Rouen : le fruit du hasard ?

Rechercher les conditions naturelles, les éléments de situation géographique qui ont permis le développement de la ville de Rouen. Analyser carte IGN, carte géologique, bloc diagramme : relief, réseau hydrographique, routier… (cf fiche L’eau à l’origine des villes)

Observer sur un plan actuel de la ville de Rouen et/ou sur des photos qu’il existe différentes zones dans la ville. Etudier concentration et disposition de l’habitat, structure du réseau viaire.

Evolution de la ville de Rouen au cours des siècles

Comparer plan actuel, plans anciens et retrouver les enceintes successives de la ville, les principaux axes de circulation qui ont résisté au cours du temps. S’interroger sur le pourquoi de cette évolution.

Repérer la vieille ville (centre historique), les zones de faubourg. Imaginer les activités de la population aux différentes époques présentées. Faire le rapprochement entre les étapes successives de la constitution de la ville et les préoccupations de la société selon les époques (réalisations : églises, mairie, école, piscine, zone industrielle, logements sociaux).

Retrouver le caractère médiéval du centre ancien (rues étroites et tortueuses, places étriquées, grande densité des espaces bâtis). Retrouver la trace des enceintes de la ville. Retrouver les marques de la révolution industrielle : développement des grandes industries manufacturières, multiplication des échanges commerciaux ; de l’urbanisation accélérée après la deuxième guerre mondiale sous l’effet de la mondialisation de l’économie et de la décolonisation. Repérer l’évolution des franchissements de la Seine.

Lors d’une sortie dans la ville de Rouen réaliser un reportage photo (une photo par zone distinguée sur le plan par exemple et symbolisant une caractéristique de la ville (évolution historique, activité, ou autre).





| Nos partenaires | Accessibilitè | infos légales | © Copyright 2007 - caue de la Seine-Maritime | site optimisé pour : firefox, 0 kB