La falaise, les galets

par Sophie de Champsavin | Imprimer cet article Imprimer cet article
Chemin de progresssion : Accueil du site > Territoires


Paysage

galets « Je l’ai vue saisir une tombée étincelant de lumière sur la falaise blanche et la fixer à une coulée de tons jaunes qui rendaient étrangement le surprenant et fugitif effet de cet insaisissable et aveuglant éblouissement ». « Une autre fois, il prit à pleines mains une averse abattue sur la mer, et la jeta sur sa toile. Et c’était bien la pluie qu’il avait peinte ainsi, rien que la pluie volant les vagues, les rochers et le ciel, à peine distinct sous le déluge ».
Maupassant – « la vie d’un paysagiste » (au salon – Balland Paris 1993) à propos de Claude Monet.

La falaise : « c’est une admirable route entre le ciel et la mer, une route de gazon, qui court sur cette grande muraille de rochers blancs et qui vous promène au bord du monde, au bord de la terre, au dessus de l’océan ».
Maupassant « l’homme de mars ».

Pédagogie

Objectifs pédagogiques

Retranscrire une impression, une émotion au travers d’une représentation picturale, d’un texte descriptif. Comprendre la dynamique de formation du paysage côtier.

Prolongements possibles

Visite de la Cité de la Mer à Dieppe (géologie, biologie, pêche) Visite du musée des Terre-Neuvas à Fécamp (pêche) Visite du musée de peinture des stations du littoral Etude du roman policier l’aiguille creuse de Maurice Leblanc.

Matériel nécessaire

Photos, crayons, carnets, appareils photos, cars géologique.

Déroulement de l’action

Visite sur le terrain (ou analyse de photographies en salle).

Propositions d’actions

Écrire ou représenter le paysage littoral

- Approche littéraire : Partir des impressions communiquées par un paysage de bord de mer (travail sur le terrain ou d’après photos) pour rédiger un texte descriptif (cela peut faire l’objet d’un travail sur les cinq sens).

- Approche plastique : dessiner le paysage du littoral. Travail à différentes échelles, vues de la côte, vues de la mer.

Le micro-paysage de la plage

- Sortie de terrain sur l’estran à marée basse

Etude de l’étagement (faune flore) sur l’estran : L’élève construira un profil schématique de l’estran sur lequel il pourra reporter le micro-relief, les animaux, algues… rencontrés.

Une étude des grandes familles animales présentes en bord de mer aura été faite préalablement à la sortie, en salle de classe ; l’élève pourra avoir ses notes sur le terrain. Les schémas seront titrés et légendés et ils pourront faire l’objet d’une exposition finale agrémentée de photographies qui auront pu être prises le jour de la sortie.

Falaises et géologie

- Étude simple de la géologie des falaises à partir d’une photographie – illustration 1 – (ou sur le terrain).

JPG - 59.2 ko
illustration 1

- Réaliser un schéma interprétatif, le légender et le commenter. L’observation de la falaise est l’occasion d’étudier la formation de celle-ci, les phénomènes d’érosion, la formation des galets.

- Étudier la formation des vallées, des valleuses.

Le phénomène de recul permanent du trait de côté peut être étudié au travers de la carte fournie – illustration 2 - : Analyser le document. L’élève remarquera que le phénomène de recul des côtes est commun à tout le littoral haut-normand. Il pourra remarquer que pour la zone du cap d’Ailly le phénomène est accentué. Une comparaison pourra être faite avec la carte géologique ou l’élève constatera que la nature du sous-sol est différente sur cette zone. Enfin sur le zoom de Criel sur Mer l’élève constatera que la côte recule à l’échelle humaine.



| Nos partenaires | Accessibilitè | infos légales | © Copyright 2007 - caue de la Seine-Maritime | site optimisé pour : firefox, 0 kB